Apprendre Efficacement une Langue Etrangère en Voyage

Tu as tout à gagner à profiter de ton voyage pour apprendre une langue étrangère. Parce que voyager, c’est aussi prendre du temps pour soi et disposer de l’opportunité de développer de nouvelles compétences. Et s’il y en a une qui est particulièrement recherchée aujourd’hui, c’est bien la linguistique ! La question c’est comment ? Ça tombe bien, je suis trilingue, travaille actuellement sur la quatrième en voyage et j’ai décidé de te filer toutes mes astuces pour apprendre facilement, rapidement et durablement !

Imagine un entretien d’embauche a ton retour de voyage, et ce qu’une nouvelle langue étrangère pourrait apporter a ton profil :

  • « C’est bien joli votre petite escapade, et ça donnerait presque envie ; mais à part une année sabbatique à trottiner par-ci par-là sous le signe du glandage, qu’est-ce que vous avez accompli sur le plan professionnel ? »
  • « Justement, j’ai profité de mon voyage et de tous les moments libres qu’il offrait pour apprendre une nouvelle langue que je maitrise aujourd’hui suffisamment pour la mettre en pratique quotidiennement. D’ailleurs, j’ai cru comprendre que vous venez d’ouvrir une antenne/avez de nombreux clients en [pays de la langue apprise] et j’imagine que vous recherchez des partenaires pouvant vous apporter en prime leur connaissance de [langue en question] »

Il ne s’agit là que d’un simple exemple, mais tu as saisi l’idée. Attention : l’objectif de cet article n’est PAS de t’expliquer comment apprendre une langue étrangère en général, mais comment apprendre une langue EN VOYAGE. Certains auront certainement de meilleures techniques quant à l’apprentissage d’une langue. Je dévoile ici quelles sont les techniques les plus efficaces sur la route.

Check-List

#1 – Trouve et utilise TA motivation
#2 – Plonge-toi dans l’écoute sans chercher à comprendre
#3 – Parle avec des natifs. A chaque occasion.
#4 – Les phrases magiques pour commencer
#5 – Inscris toujours les mots dans un contexte
#6 – Comprends la logique
#7 – Oublie la grammaire
#8 – Décris ce que tu vois
#9 – Répète, répète, répète
#10 – Sollicite le visuel
#11 – Des outils absolument géniaux !

#1 – Trouve et utilise TA motivation

La Règle de base numéro 1 dans l’apprentissage d’une langue étrangère, c’est d’être motivé. Cela semble évident ; pourtant très peu de gens y pense VRAIMENT. Sans cette motivation, tu abandonneras au bout de quelques jours, un peu comme les maths au collège et ce foutu théorème dont tu ne vois vraiment pas à quoi il va bien pouvoir te servir plus tard !
Comment trouver sa motivation ? Soyons honnêtes, le plus efficace reste le/la petit(e) ami(e)… Ce n’est pas pour rien que je considère l’espagnol comme ma seconde langue natale ! Mais tu peux également trouver cette motivation auprès d’un groupe d’amis, un projet pro ou perso, un objectif précis, un pays qui t’attire… Par exemple John, un ami français rencontré au Vietnam, était tellement fasciné par la culture et les plats vietnamiens qu’il en a décidé d’apprendre la langue ! Un autre ami allemand, Sebastian, s’est mis à apprendre le russe après avoir constaté que la gente touristique féminine venue de Russie était particulièrement sexy et décidé d’y faire un séjour prolongé ! Une amie américaine au Cambodge a elle appris le Khmer en quelques mois pour communiquer avec les orphelins du centre dans lequel elle travaillait…
Peu importe ta raison, identifie ou crée-toi une motivation avant de commencer. Elle ne sera jamais mauvaise du moment qu’elle te pousse à aller de l’avant !

#2 – Plonge-toi dans l’écoute sans chercher à comprendre

La règle de base numéro 2 est de constamment baigner dans l’écoute des sons. Le véritable apprentissage d’une langue étrangère passe d’abord par la familiarisation avec les sonorités dont elle est constituée ; pas par la lecture ou l’orthographe. La preuve : c’est la manière avec laquelle les enfants apprennent à parler. Ce sont de vraies éponges ! Pourquoi ? Parce qu’ils reproduisent exactement ce qu’ils entendent. Rien de plus.
La première chose à faire est donc d’entendre parler la langue SANS chercher à la comprendre. Prête simplement attention aux sons, aux intonations, à la prononciation, la voix, aux sonorités propres à la langue. Chacune a ses particularités. Découvre-les et tu t’y habitueras vite sans t’en rendre compte.Il y a plein d’opportunités d’écouter une langue en voyage : assieds-toi près de voyageurs/touristes la parlant, télécharge des podcasts sur ton Smartphone ou écoute la radio, fais un tour sur Youtube, regarde des séries en [langue en question]… Et ce qui est pratique c’est que tu peux l’écouter tout en faisant autre chose !

#3 – Parle avec des natifs. A chaque occasion.

La troisième règle de base, c’est de ne pas avoir le choix ! Lorsque j’ai débarqué en Espagne (lire mon histoire de globe-trotteur) je ne parlais pas un mot d’espagnol et je n’avais pas le choix : si je voulais communiquer, suivre les cours, draguer une fille, commander des tapas, faire la fête, aller au ciné… je devais apprendre et vite. Autant dire que je m’y suis mis rapidos !
Évidemment, je t’entends penser : « mais en voyage, je ne peux pas me mettre dans cette situation puisque je ne suis pas dans le pays en question. » Certes, mais Il y a cependant une petite astuce : parler avec les gens ! Quand j’étais à Hanoi au Vietnam, des dizaines de locaux désireux d’apprendre l’anglais ne cessaient de m’aborder pour me demander de discuter ensemble 30 minutes en anglais. Les cours du soir étaient bien trop chers pour eux et ils choisissaient donc la meilleure option, de surcroit gratuite : le contact ! Une langue n’est pas faite de listes de vocabulaires et verbes irréguliers sur du papier ; elle est faite d’interactions avec les autres .
Comment faire ? Si tu souhaites apprendre l’allemand, cherche donc les voyageurs/touristes qui viennent d’Allemagne ! Aborde-les avec une phrase de présentation en allemand, explique-leur que tu es en train d’apprendre la langue de Goethe et demande-leur s’ils veulent bien discuter voyage avec toi. C’est aussi simple que ça : tu vas te perfectionner bien plus vite et tu apprendras plein de choses en prime, tout en te faisant bien souvent de très bons amis ! Ça parait simpliste ; c’est pourtant la meilleure façon d’apprendre…

#4 – Les phrases magiques pour commencer

Pour te motiver, il est important que tu te sentes rapidement capable d’échanger quelques phrases. T’entendre parler et sentir que tu peux te débrouiller te donnera l’envie de pousser le bouchon plus loin et d’apprendre davantage. L’apprentissage est fait d’étapes, et chaque passage à l’étape suivante est valorisant.
La bonne nouvelle : il est prouvé que maitriser à peine 1.000 mots d’une langue te permet déjà de comprendre près de 90% de toute conversation ! L’idée ici est donc de dresser ta propre liste des mots/phrases/expressions les plus courants que tu utilises absolument TOUS LES JOURS et de les apprendre en te les récitant à haute-voix.
Comment faire ? C’est simple : dédis une journée de ton voyage à reporter les phrases que tu dis/qu’on te dit sur une feuille. Tu verras, les phrases courantes reviennent tout le temps ! C’est d’ailleurs fou quand tu y penses : on utilise un vocabulaire de plus en plus pauvre à l’oral… Pour chaque phrase, note également son contraire. Puis traduis-les sur internet.
Un conseil : évite les plateformes de traduction comme Blabla ou Reverso. Plutôt, tape dans Google « [expression en français] en [langue en question] » (exemple : « il pleut des cordes en allemand »). Tu tomberas généralement sur des forums avec de vraies traductions réalisées par des natifs. Et n’oublie pas : la meilleure façon de se souvenir d’un mot, c’est de l’intégrer à une phrase ou expression, car tu lui donnes un sens…

#5 – Inscris toujours les mots dans un contexte

Pour s’approprier un mot, il est impératif que tu lui donnes un sens. Ce sens (ou contexte) est l’image mentale créée par ton cerveau du mot que tu apprends. Et elle est essentielle ! Sans cette représentation visuelle, les mots ne sont que des lettres et des sons que tu as alors besoin de traduire pour comprendre… Le sens est donc et surtout ce qui va te permettre de ne pas faire de traductions littérales de ta langue maternelle à la nouvelle langue. On dit souvent que parler couramment une langue revient à « pouvoir penser » ou « rêver » dans celle-ci… En fait, ce n’est pas tellement que tu « penses » ou « rêves » mais plutôt que tu n’as plus besoin de solliciter ta langue maternelle pour t’exprimer puisque les images mentales font déjà le travail.
Comment donner un sens aux mots ? Les phrases, cher ami ! Il te suffit d’inscrire le mot dans un contexte précis, que cela soit une phrase, une expression ou un simple groupe de mots et le tour est joué.
Exemple : j’ai récemment appris le mot « ruthless » en anglais. Je ne saurais pas t’en donner la traduction exacte en français même si elle existe certainement. Par contre, je comprends et me souviens parfaitement de ce mot parce que je l’ai inscrit dans un contexte via la phrase « some crazy, ruthless killers ». J’ai créé une image mentale correspondant à « ruthless killer » soit un tueur sans aucune pitié, aucun remord, aucune barrière. Tu remarqueras que ma traduction reste approximative ; c’est exactement ça ton objectif ! Moins tu ressens le besoin de traduire et plus tu possèdes une langue

#6 – Comprends la logique

Chaque langue a sa propre logique. C’est la définition même d’une langue : le second verbe à la fin de la phrase en allemand, le rôle primordial des modaux et les verbes composés en anglais, les indicateurs de temps indispensables en japonais… Le simple fait de comprendre comment les phrases sont construites te fera gagner un temps fou au moment de te perfectionner.
Comment percer la logique d’une langue ? Une fois tes phrases magiques traduites, analyse la manière dont elles sont écrites : n’y-a-t’il pas un aspect récurent ? Qu’est-ce qui t’intrigue ou te perturbes à la lecture ? Pourquoi ? Questionne-toi simplement sur la construction des phrases, des expressions.

#7 – Oublie la grammaire

J’en profite pour passer un coup de gueule à tous nos profs de langue et au ministère de l’éducation nationale qui n’ont toujours pas compris que la grammaire, on s’en fout ! On n’a jamais appris une langue avec de la grammaire. La grammaire, c’est utile UNE FOIS que tu connais la langue et que tu cherches à perfectionner professionnellement ta pratique, soit le cas d’environ 1% des étudiants. Point barre ! Tu peux être très bon en grammaire, mais si tu ne comprends rien à ce qu’on te raconte et que tu n’es pas capable de reproduire les sons d’une langue pour les transformer en phrases, tu as bossé pour rien. Et il n’y a pas plus ennuyeux que des cours de grammaire et les fameuses listes de vocabulaire par champs lexical… Pas étonnant que les français soient des quiches en anglais pendant que nos voisins allemands la parlent comme si c’était la leur : leurs cours sont basés sur l’échange oral, la conversation et l’écoute. Ce n’est pas une question d’intelligence ou de prédisposition comme j’ai pu l’entendre.
Donc : oublie la grammaire, n’y prête aucune attention, ne la laisse pas te démotiver. Ce que tu dois faire, c’est parler avec des natifs, écouter leur accent, reproduire leur prononciation et assimiler leurs expressions.

#8 – Décris ce que tu vois

Une fois les bases d’une langue apprises, on a tendance à se reposer sur nos lauriers. Tu en connais assez pour échanger avec quelqu’un, pas besoin d’aller plus loin. C’est humain, mais très con ! Maintenant que tu as les bases, le perfectionnement est beaucoup plus facile et rapide ! Tu as compris la logique propre à la langue, il te suffit de compléter les trous. Un bon moyen pour apprendre de nouveaux mots et expressions, c’est de décrire tout ce que tu vois/fais dans la langue en question. C’est ce que je faisais en Angleterre : 30 minutes par jour de description visuelle pure et simple. Je peux t’assurer que tu bloqueras au bout des 10 premières secondes !
Par exemple, tu marches dans la rue ; récite-toi à toi-même ce que tu vois/fais :

« je marche dans la rue, sur le trottoir de gauche, une femme promène son chien de couleur noire, j’ai envie d’une bière, qu’est-ce qu’il fait chaud aujourd’hui, toutes les boutiques sont fermées, c’est normal c’est dimanche, les volets de la maison sont verts, etc. »

Dès que tu bloques, 2 règles :

  • essaie d’abord de dire ce que tu ne peux traduire littéralement d’une autre façon. C’est ce qu’on appelle les ponts, pouvoir jongler entre 2 langues sans faire de traduction mot par mot, et c’est de loin la meilleure façon d’apprendre.
  • tous les mots/expressions que tu n’arrives vraiment pas à exprimer, note-les puis traduis-les une fois rentré(e). C’est aussi un excellent moyen de travailler sa prononciation, en répétant les mots qui coincent.

#9 – Répète, répète, répète

Il n’y a pas de secret, un apprentissage efficace et durable passe par la répétition. Répéter = s’imprégner. Chaque nouveau mot ou expression appris(e), répète-le(la) plusieurs fois par jour en essayant de l’intégrer dans des phrases que tu inventes ou utilises.

#10 – Sollicite le visuel

Écouter et comprendre c’est bien, mais lire une langue est tout autant important, voire primordial si comme moi tu as une mémoire davantage visuelle. Petit exemple : quand tu te sens perdu à l’étranger, tu dois analyser les panneaux, enseignes, indications, etc. dans une langue que tu ne connais pas. Et comme tu n’as pas le choix, ton cerveau se concentre alors davantage sur les mots que tu vois et apprend beaucoup par le visuel. Lire est entre autre un excellent moyen de poursuivre l’apprentissage. Mais évidemment, lire Cervantes quand tu viens de commencer l’espagnol ou un roman policier en allemand quand tu sais à peine te présenter ne vont pas beaucoup t’aider… Plusieurs idées :

  • On trouve facilement des petites histoires pour enfant avec illustrations. Tu peux te sentir un peu con avec ce genre de bouquin entre les mains, mais c’est un excellent moyen de faire ses premières armes.
  • Si ton focus porte sur l’amélioration de ton anglais, Cambridge et Oxford proposent des livres par niveau (1 pour beginner, 6 pour advanced). Les histoires sont assez bien construites et s’adaptent au niveau indiqué, avec des topics plus ou moins compliqués. Un bon moyen de perfectionner l’ensemble. Entraine-toi aussi à lire toutes les phrases en anglais que tu vois dans la rue (à l’étranger, tout est généralement traduit en anglais pour les touristes) et imprègne-toi de tout nouveau mot et expression. Parle-les à haute-voix et cherche à les comprendre puis à te les approprier.
  • Si tu as déjà un niveau plus avancé, n’hésite-pas à lire des romans dans la langue en question. Personnellement, je ne lis plus qu’en anglais et espagnol depuis 2 ans, peu importe le bouquin. Je pense que c’est une excellente technique d’assimiler de nouvelles expressions, véritable essence d’une langue et preuve que toute bonne traduction littérale est impossible. Connaitre les expressions propres à une langue donnera beaucoup de matière à l’oral comme à l’écrit.

 

#11 – Des Outils Absolument Géniaux !

Voici quelques pépites qui ne pourront que t’aider dans ta quête du « polyglotisme » :

  • OmniGlot > une collection des phrases et mots les plus utiles et utilisés dans chaque langue.
  • Italki > rencontrer des milliers de natifs du monde entier avec qui parler et/ou prendre des cours online pour peanuts via Skype & chat ! Sinon, il y a aussi My Language Exchange ou Interpals !
  • Polyglot Club > le Couchsurfing des langues étrangères ; même principe que Italki mais offline avec plein de « language meet-ups » dans des centaines de villes. Sinon, Meet Up est aussi une bonne option !
  • fsi-Language-Courses > pour des cours de langues plus « officiels » par le Foreign Service Institute.
  • Forvo > une énorme base de données pour entendre n’importe quel mot ou expression lus a haute voix dans de nombreuses langues !
  • Rhinospike > demander de l’aide sur des phrases spécifiques que tu souhaiterais perfectionner la prononciation (Sinon Google Translate intègre une option « text-to-speech » bien construite dans de nombreuses langues).
  • About > toutes les particularités de chaque langue expliquée dans les « language specific posts ».
  • Duo Lingo > une super app d’apprentissage intelligent avec une sélection sympa de langues européennes pour une pratique quotidienne utile.
  • Alexa > le top-500 des sites et blogs les plus populaires dans chaque pays et/ou langue étrangère pour s’entrainer a la lecture !
  • Tunein (site + app) > sélection d’émissions de radio en live issues du pays/de la langue de ton choix.
  • Lang 8  > pour recevoir des corrections écrites gratuites…

J’espère que cet article t’aidera. N’hésite pas à laisser un commentaire si tu as une autre technique à proposer ou nous faire part de ta méthode !

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :
– apprendre langue étrangère voyage tour du monde
– techniques apprentissage langue voyage
– comment perfectionner langue étrangère en voyage
– méthode pour apprendre une langue étrangère
– astuces pour maitriser langue étrangère

Laisse un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :