Voyager ultra Léger avec un simple Bagage à Main !

Que ce soit pour deux semaines ou deux ans, ton objectif devrait être de ne voyager qu’avec un sac-à-dos de la taille d’un bagage à main autorisé par Ryanair ! J’ai eu le déclic avec mon ami Louis sur les bancs de la fac à Paris, un des voyageurs qui m’a beaucoup inspiré avant mon départ. Sans blaguer, Louis a fait le tour du monde (la totale : Amériques, Proche/Moyen-Orient, Asie, Océanie et Afrique) avec un simple sac Eastpack ! Oui, je te parle bien du même sac-à-dos ultra à la mode début des années 2000 que tous les collégiens se devaient de porter s’ils ne voulaient pas être la risée de l’établissement ! Avant mon tour du monde, je ne cessais de lui demander : « mais bordel, comment tu arrives à tout mettre dedans ?! ». Le secret : il ne met pas tout dedans !

Savoir quoi emporter, distinguer l’ultra-essentiel du superflu et bien packer ses affaires, je l’ai appris à mon tour mais une fois sur la route… L’idéal reste de l’apprendre avant de partir ! L’idée de cet article est de se rapprocher du minimalisme sans pour autant en souffrir sur la route, ou comment voyager ultra léger ET confortablement ! Parce que franchement, as-tu déjà utilisé TOUT ce que tu avais emporté en voyage ou en weekend ? Je parie que même pas la moitié ! Ce qui suit peut donc t’intéresser…

Check-List

#1 – Moins tu en prends, mieux tu te portes
#2 – Quel sac choisir ?
#3 – ton best mate : la liste de voyage
#4 – Ne pack que l’essentiel
#5 – Attention à l’avion
#6 – Priorité aux accessoires multi-usages
#7 – Organise tes affaires

#1 – Moins tu en prends, mieux tu te portes

Ce n’est pas moi qui le dit, mais un autre Antoine (St. Exupéry). Je rajouterais aussi : « et moins tu passes pour le gringo de première » ! Sérieusement, il n’y a que des avantages à voyager avec un simple bagage à main :

  • bien moins cher (économies d’argent sur avions et bagages en soute, arnaques à l’étranger, achat de matériel superflu, perte/vol de tes affaires…)
  • bien plus pratique (moins encombrant, accès à des activités plus variées, flexibilité, plus facile en stop ou dans les transports en commun…)
  • bien plus rapide (packer tes affaires au petit matin et ne pas louper ton bus, pas de files d’attente à l’embarquement, pas besoin d’attendre ton sac à l’arrivée…)

Pour faire simple, un voyage avec un unique bagage à main est un voyage CEF : cheaper, easier et faster ! Avoue que ça donne envie… Voici toutes les astuces pour y parvenir !

#2 – Quel sac choisir ?

Avant de penser à ce que tu vas mettre dedans, il faut déjà se pencher sur le sac lui-même. A chacun ses préférences, mais je recommande vivement le sac-à-dos de rando, bien plus pratique en toutes conditions. Voici quelques détails importants à prendre en compte…

  • Dimensions : quitte à n’emporter qu’un bagage à main, autant respecter les conditions des compagnies aériennes low-cost comme Ryanair (la plus restrictive de toutes, même si Easyjet, AirAsia ou Jetstar suivent le pas). Ce serait dommage d’avoir fait tous ces efforts pour devoir finalement payer un supplément soute. Le maximum autorisé par la compagnie irlandaise est 55x40x20cm. Si tu as choisis un sac-à-dos bien conçu, c’est LARGEMENT suffisant !
  • Toile : c’est un sujet sensible chez les backpackers. Beaucoup ne jurent que par une toile épaisse, gage de solidité et résistance… et de poids beaucoup plus important ! Sans jeter de pavé dans la mare, j’ai choisi un sac avec une toile ultra-fine pour davantage de légèreté et je suis plus que satisfait de la robustesse de l’ensemble ! C’est un choix.
  • Litrage : le litrage correspond à la taille de ton sac en fonction de ce qu’il peut contenir. Souviens-toi : le litrage est ton pire ennemi en voyage ! Plus ton sac est gros, plus tu vas vouloir le remplir. Très mauvaise idée. Une seule solution : « frustre-toi » avec un petit litrage ; si tu veux voyager léger, tu ne devrais jamais partir avec sac de plus de 30-40L.
            • Caractéristiques essentielles : ton sac-à-dos doit impérativement inclure :
              de nombreuses poches externes et internes (idéales pour organiser tes affaires et gagner du temps lorsque tu cherches quelque chose ou pack ton sac)
              un compartiment principal divisible en 2 ou 3 compartiments (pratique pour séparer tes vêtements de tes accessoires ou chaussures par exemple)
              une armature dorsale (interne) rigide et solide
              des bretelles réglables et une ceinture ajustable (ton dos t’enverra des fleurs)
              une toile imperméable ou housse de protection pluie (de plus en plus répandue sur de nombreux sacs aujourd’hui)
              une « capote » extensible (permettant de rajouter éventuellement souvenirs/matériel collectés sur la route)
              une poche secrète dans laquelle glisser les doubles de tes papiers importants
              un système de respiration dorsale (qui t’évitera d’avoir le dos trempé ou de mouiller tes affaires quand il fait 45 degrés dehors)
            • Marque : j’aurais tendance à recommander la marque allemande Deuter pour l’utiliser moi-même et en être très satisfait, même si Osprey et Haglofs sont également excellentes. Les sac-à-dos Deuter sont résistants, bien conçus, très maniables et surtout très confortables à porter. Sans parler du prix qui reste raisonnable. Entre autostop intensif, aventures à moto et nombreux trekking, j’ai mis le mien à rude épreuve et il ne m’a jamais lâché. Perso, j’ai opté pour le modèle Air Contact Light en raison de sa légèreté.

 

#3 – Ton best mate : la liste de voyage

Une bonne astuce pour voyager léger est de dresser une liste de ce que tu penses emmener avec toi, puis d’en éliminer tout ce qui te parait superflu (voir point suivant) et de t’y tenir ! Plusieurs avantages :

  1. tu ne seras pas tenté d’en emporter plus que prévu : not on the list, not in your bag !
  2. la liste t’aide à organiser tes affaires et préparatifs avant le départ sans rien oublier
  3. elle te permet surtout de ne jamais rien laisser derrière toi en voyage. Adieu sensation désagréable du « j’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose… ». Check ta liste avant de packer ton sac et le tour est joué !

 

#4 – Ne pack que l’essentiel

On y arrive donc. Qu’est-ce que l’essentiel ? Disons qu’il est beaucoup plus facile de se poser la question inverse : qu’est-ce qui ne l’est pas ? Comprendre : tout ce qui n’est pas vital sur la route. Voici ce que je te recommanderais si tu me posais la question…

Les Vêtements

C’est le plus encombrant en termes d’espace et poids et certainement le moins important de tes affaires. Certes, tu ne vas pas voyager nu (quoique… !) mais les vêtements ne sont qu’accessoires lors d’un tour du monde (selon moi). C’est donc là que je vais cibler l’effort. Plusieurs règles d’or :

  • tous les vêtements choisis doivent être assortis, ils doivent pouvoir se porter ensemble
  • l’astuce des 3 tenues (haut + bas) :
    une tenue « voyage » que tu portes sur toi dès que tu es en mouvement (simple et résistante)
    une tenue « casual » que tu portes à chaque arrêt dans un endroit pour visiter et te balader
    une tenue « branchée » dédiée aux soirées un peu plus fancy
    Point barre ! Oublie les 4 autres chemises et les 2 jeans que tu adores en t’auto-convainquant de les emporter « juste au cas où ». Voyager léger, c’est faire un croix sur la garde-robe. Mais crois-moi, tu finiras par adorer ça !
  • emporte des vêtements « voyage-friendly » (adaptés au voyage) : remplace le jean par la toile (plus légère, facilement pliable, souple et moins encombrante) et le T-shirt par la chemise (boutons et manches retroussables permettant de mieux s’adapter au climat et de se protéger des moustiques, coups de soleil…)
  • Pour le reste, n’oublie pas de prendre avec toi :
    1 sweat à capuche (plus chaud, agréable, utile et passe-partout que tout autre pull)
    2 sous-vêtements et 2 paires de chaussettes (pas besoin de plus, tu peux les laver quand tu veux)
    1 imperméable

Il existe aussi des vêtements techniques spécialement conçus pour le voyage ; perso, ce n’est pas mon truc et je ne vois pas bien l’intérêt de dépenser une fortune dans des fringues (50€ le T-shirt ou 120€ le short) pour un voyage dont un des principaux objectifs est précisément d’apprendre à se satisfaire des choses simples… C’est un choix.

Trousse de toilette

En ce qui me concerne, l’essentiel se résume à :

  • brosse-à-dents et dentifrice
  • peigne et petite tondeuse à barbe
  • pain de savon magique (voir point suivant)
  • un coupe-ongles et une pince à épiler (pratique pour les échardes par exemple)

Là encore, ta trousse de toilette ne devrait pas peser plus de 700g si tu appliques le même schéma !

Les Médicaments

J’ai déjà écrit un article à ce sujet (tout sur les médicaments en voyage en 8 points clés) Si tu suis tous mes conseils, ta trousse pharmacie ne devrait pas peser plus de 700g !

#5 – Attention à l’avion

Si tu souhaites voyager uniquement avec un bagage à main, pense à l’ensemble des produits qui te seront interdits en cabine (soit généralement 80% de ta trousse de toilette). Rappelle-toi que tout produit liquide supérieur à 200ml te sera confisqué, tout comme ton déodorant format familiale ! Quelques solutions :

  • Tire un trait sur la formule « déodorant + gel douche + shampoing + lessive liquide » et tous les problèmes que leur transport implique. Opte pour le savon du voyageur, le savon magique du Dr. Bronner qui sert a la fois de savon, shampoing, déodorant, dentifrice, lessive, liquide vaisselle… réuni en un seul pain de savon pour moins de 5€, le tout 100% naturel et parfaitement transportable en cabine puisqu’il s’agit d’un produit solide et non liquide)
  • Si tu préfères malgré tout conserver des produits précis, remplace ton déodorant par un stick de pierre d’Alun, ton gel douche par un pain de savon de Marseille, la lessive liquide par celle en poudre, et achète ton shampoing et dentifrice à l’arrivée dans le pays.
  • Pour ton couteau-suisse, il faudra effectivement choisir de ne pas l’emporter. Mais n’oublie pas que tu en trouves absolument partout (couteaux-suisse ou couteaux multi-fonctions) et que tu peux parfaitement t’en procurer un à ton arrivée pour débuter ton voyage !

 

#6 – Priorité aux accessoires multi-usages

Question de logique : plus un seul objet a d’applications et plus il te permet d’économiser de l’espace dans ton sac, à l’image du couteau suisse qui réunit ciseaux, lime, couteau, pince, épingle, ouvre-bouteille… Les accessoires multi-usages sont donc LES éléments prioritaires sur lesquels baser ton équipement. Quelques exemples (lire aussi Top 13+6 accessoires ultra-pratiques et indispensables en voyage) :

  • une longue toile style écharpe :couverture en cas de froid, écharpe, nappe de pic-nic, voile musulman lors de la visite d’une mosquée [pour les femmes] ou pagne pour les temples bouddhistes [pour hommes et femmes], protège-soleil à moto…
  • le pantalon/short convertible : s’adapter aux températures sans emporter plus de vêtements ou devoir se changer, bronzer la journée et se protéger des moustiques la nuit tombée… (exemple ici)
  • le sac à viande ultra-light en coton/toile : sac de couchage, protège-matelas quand les draps ne sont pas propres, éviter les puces de lit, oreiller sous la tente…
  • l’imperméable « pèlerin » ou poncho : te protège toi et ton backpack de la pluie, du froid et du vent, sur la route ou en moto ou en montagne, nappe pour pick-nick, protège-sol lorsque tu dors par-terre…
  • le Baume du Tigre, l’onguent du voyageur : soulage toutes les douleurs squelettico-musculaires, mal de tête/dos, entorses, inflammations, crampes, courbatures, piqûres de moustique…
  • le savon magique du Dr. Bronner : gel douche, shampoing, déodorant/anti-transpirant, dentifrice, lessive, liquide vaisselle, huile de massage…
  • l’iPhone : je ne suis pas fan d’emporter une multitude d’high-tech avec soi en tour du monde, mais cela parfois nécessaire. Sauf si tu travailles à distance et que tu as vraiment besoin d’un laptop et/ou que tu es photographe et que ton appareil photo gros calibre est indispensable, un iPhone/Smartphone est de loin un appareil multi-fonctions idéal : appareil photo, mais, internet, apps [Top-10+1 Apps iPhone Gratuites Indispensables en voyage], appels d’urgence, messages, traitement de texte…) Seul problème : il attire les regards. A toi d’être prudent et vigilant quand tu l’utilises…

 

#7 – Organise tes affaires

Même si tu as déjà bien fait le tri entre essentiel et superflu, tu peux encore gagner de la place en organisant tes affaires. Quelques astuces :

  1. Ne plie pas tes vêtements, roule-les. Cela te permet d’occuper jusqu’à 3 fois moins de place dans ton sac ! C’est du vécu.
  2. Range tes affaires des plus utilisées aux moins probables. Si tu es à Bangkok en Décembre, range ton sweat tout au fond de ton sac pour le comprimer. Il occupera moins de place que s’il était au milieu ou en haut de « la pile ».
  3. Garde tous tes documents sur toi, dans une pochette secrète par exemple. Aucun risque de les perdre/te les faire voler, et tu fais surtout beaucoup de place dans ton sac.
  4. Utilise ton sac à 200% : on a tendance à vouloir toujours tout ranger au même endroit. Utiliser tous les espaces, compartiments et poches de ton sac te permet d’optimiser les espaces vides sans pour autant en augmenter la taille ou le litrage.

 

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article :
– voyager ultra léger minimaliste
– voyager tour du monde avec un seul bagage à main
– sac-à-dos backpack pour voyage tour du monde
– n’emporter que l’essentiel en voyage tour du monde
– voyage tour du monde minimaliste

2 commentaires

  1. Piero a dit:

    Bonjour et tout d’abord félicitations pour ce site, le contenu est bien présenté et digeste, c’est un plaisir de te lire.
    2 questions me taraudent, mais tu n’as peut être pas eu a te confronter a ces problèmes:
    – comment gères tu les changements de climat, chaud froid, au niveau de ta garde robe? Achat local ou tenue multi usage?
    – le camping ne semble pas dans tes objectifs, mais penses tu qu’il est possible de se charger en tente/duvet tout en profitant de son voyage en stop?
    On termine un voyage de 4 mois au Japon et c’est un plaisir de vivre avec nettement moins de vêtements que d’habitude:-)
    Je remercie mes sandales keen, une découverte d’avant départ et un usage quotidien même en rando. Diminuer les vêtements en voyage c’était ma 1ère étape, la prochaine fois j’étudierai plus la trousse de toilette/pharmacie et autres bêtises qui ont pu polluer mon sac.
    Merci pr ton retour et bon trip!
    Pierre

    J'aime

Laisse un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :